l'huile de pyrolyse

La pyrolyse est la décomposition thermique des matières organiques en l'absence d'oxygène. L'huile de pyrolyse, appelée parfois bio-huile est un carburant synthétique substitut du pétrole. 

Les biocarburants sont de plus en plus présents dans notre consommation et génèrent de nombreux espoirs quant à l'utilisation d'énergies renouvelables dans les domaines du transport, du chauffage et de la chimie.

Un biocarburant peut être défini comme un combustible renouvelable créé grâce à la biomasse et ne provenant pas d'énergies fossiles (pétrole).

A ce jour, il existe trois générations de biocarburants : Le cousin du biocarburant

La première génération

Elle utilise la biomasse végétale pour produire du biocarburant, des produits alimentaires courants. Développée à l'échelle industrielle, elle est pour l'instant la plus utilisée des trois générations.
Toutefois, cette génération est coûteuse, particulièrement polluante, et ne s'inscrit pas dans la durabilité.

La deuxième génération

Elle exploite des produits issus de sources ligno-cellulosique pour créer du biocarburant tels que les déchets de bois, les tiges, les feuilles et autres produits organiques riches en carbone.
Contrairement à la permière génération, la deuxième génération n'est pas en compétition avec l'agriculture à destination de l'alimentation humaine.

Elle apparaît comme la solution actuelle la plus viable et la plus pérenne dans l'utilisation de biocarburants.

La troisième génération

Elle utilise des micro-organismes tels que des micro-algues pour produire du biocarburant.

Encore en phase de recherche, cette génération se développe lentement.

Pour être prolifiques, ces micro-algues ont simplement besoin de CO2 et de soleil. Grâce à ceux-ci, elles accumulent des acides gras qui seront transformés en biocarburant. Le procédé est peu coûteux et très efficace.

On estime qu'il faudra attendre une dizaine d'années pour voir l'émergence de la production industrielle de biocarburant de troisième génération.

 

Les politiques RSE dans différents groupes industriels tentent de minimiser leur impact écologique en modernisant l’ensemble des outils de production.

A ce titre, l’huile de pyrolyse offre des avantages certains à différents niveaux :

•       En amont avec des matériaux bio sourcés et renouvelables (connexes de scieries)

•       Bilan carbone positif avec un outil de production d’huile neutre en carbone

•       En aval avec de faibles émanations de GES lors de la combustion de l’huile

•       Au niveau logistique grâce à une plus grande résilience d’approvisionnement

le biochar

A partir de notre technologie de pyrolyse, nous produisons également du biochar.

Considéré comme du charbon végétal pas encore activé, il s'impose à grande vitesse sur de nombreux marchés.

En poudre ou solide, ce charbon se forme grâce à la conversion de diverses matières végétales. Composé en grande partie de carbone, le biochar possède de nombreuses propriétés.

Il propose aussi bien d’autres alternatives écologiques qui reposent toutes sur ses propriétés particulières :

  • Adsorbant

  • Purifiant

  • Poreux

 

Il existe plus de 55 applications de biochar dont les principales sont:

- Amendement de sol

- Traitement et filtration des eaux usées

- Nutrition animale

- Matériau de construction

- Fabrication de batteries

- Industrie textile, papier

- Blindage des champs électromagnétiques dans les composants électriques

 

Dans presque toutes ces applications, le biochar peut être réutilisé à la fin de son cycle initial dans divers autres domaines.

 

Fertilisation et remédiation biologique des sols

Amélioration des productions agricoles

Sylviculture

Dépollution des friches

         

     

Filtration des polluants organiques de l’eau ou de l’air

Eaux usées

Eaux de ruissellement

                   

          

Réduction des nuisances et valorisation des digestats de méthaniseur

Odeurs et NOX

Réponse aux problématiques des épandages

Nous

contacter

Merci pour votre message !